Interventions Systémiques Brèves, Supervisions

 

IMG_0384

La systémique est une façon de voir le monde qui prend en compte, non plus les éléments isolés mais des systèmes, c’est-à-dire des ensembles d’éléments en relation les uns avec les autres.

C’est un outil conceptuel aidant à  résoudre des problèmes dans divers domaines scientifiques et humains.

Ainsi, dans l’approche systémique, l’être humain est étudié en prenant en compte l’ensemble des personnes avec qui il est en relation, et, ce, dans les différents systèmes dans lesquels il vit (famille, amis, milieu professionnel).

Elle est basée sur le constructivisme qui dit qu’on ne peut pas connaître de réalité indépendante de nous ; il n’y a pas de réalité objective ; chacun construit sa réalité ; aucune vision du monde n’est donc meilleure ni plus juste que l’autre.

head-70186__180

La thérapie brève systémique s’est développée aux Etats Unis à  la suite des travaux de Gregory BATESON, anthropologue, et de ses collaborateurs, influencés par Milton ERICKSON, hypno thérapeute. Elle ne repose pas sur des normes et des diagnostics mais se focalise sur les problèmes du présent et sollicite une participation active de la personne en vue d’un changement défini selon ses propres objectifs. Cette approche s’applique aussi bien à  quelqu’un qui souffre directement qu’à  quelqu’un qui souffre du problème que lui pose un membre de son entourage.

hands-598145__180

Elle trouve naturellement des applications dans d’autres champs que celui de la psychothérapie : dans les entreprises, les institutions, les associations. On a appelé Intervention Systémique Brève l’application, hors champ thérapeutique, de ce modèle de résolution des problèmes.

Actuellement, plus encore que dans le domaine de la thérapie, l’application de ce modèle parait adaptée à  la résolution des problèmes des entreprises et institutions et y connait un large développement.

Qui suis-je?

  • Docteur en médecine
  • Diplômée de l’Institut Gregory Bateson
  • Formée à  l’intervention systématique brève à  Paradoxes (Paris)